La forme des tuiles est pensée pour ne pas perdre de vue le soleil, les panneaux se soulèvent au contact des rayons du soleil et augmentent ainsi  considérablement la production d'énergie. L’ellipse agit comme un pétale de fleur qui concentre les rayons.

Le Projet est basé sur une série de phénomènes naturels tel que les ombres, la transparence, et le relief pour capter au mieux le soleil tout au long de la journée.

L’assemblage comporte plusieurs pièces, la tuile, le module et le relais. Le relais vient se fixer dans un espace prévu à cet effet, le module est clipsé au relais et le tout tient grâce à la tuile du dessus. Ce qui permet de changer les modules sans démonter la toiture.

La tuile est en plastique, et les propriétés photovoltaiques sont vaporisées sur le plastique. Ce qui permet d’avoir un plastique totalement transparent. Le relais lui est en métal.

le projet réfraction est né d'une question :

"Où la technologie photovoltaique nous mène-t-elle ?"

une reflection sur les technologies possibles de demain et bien plus loin encore.

"Le toit qui vit"

Luca 
Lemaire